A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Transparence de la présidentielle 2018 : l’Union européenne met en cause la Cour constitutionnelle
Pour escroquerie : Ibrahim Ganda Maïga dans les filets des services d’investigation judiciaire du camp 1
Crise malienne : Les appels des djihadistes contre les élections
Ansongo : Attaque contre l’armée malienne à Tessit
En un mot : Des entreprises sans éthique
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Bilan de l’attaque : 9 blessés dont 1 civil, 2 assaillants tués

Hier mardi 20 février 2018, tôt le matin, le check point de l’armée malienne à Tessit dans le cercle d’Ansongo, région de Gao, a subi une attaque. Les assaillants, selon des sources sécuritaires, ont été repoussés.

Lire

22-02-2018

Ansongo : Attaque contre l’armée malienne à Tessit

 

Front social : Après les enseignants, les médecins réclament un statut particulier

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Transparence de la présidentielle 2018 : l’Union européenne met en cause la Cour constitutionnelle
Sortie de crise : Les choses encore bloquées au comité de suivi de l’accord
Lutte contre le terrorisme : La Coordination des Journalistes du G5 Sahel voit le jour
Situation du pays
Crise malienne : Les appels des djihadistes contre les élections
Douentza : un homme de 40 ans tué par des individus armés non identifiés à Boni
Modernisation de l’administration : L’AGETIC donne l’exemple
NIGERIA
Le spectre d’un "nouveau Chibok" après une attaque de Boko haram

L’attaque d’une école de filles dans le nord-est du Nigeria par des combattants de Boko Haram ravive la menace d’un kidnapping de masse comme celui des lycéennes de Chibok, en 2014, alors que des dizaines d’élèves manquent à l’appel depuis deux jours. Les insurgés du groupe jihadiste nigérian, lourdement armés, ont mené lundi un assaut sur le village de Dapchi, dans l’Etat de Yobe, tirant en l’air et faisant exploser des grenades, selon les témoignages des habitants recueillis par l’AFP. Les élèves et les professeurs de la Girls Science Secondary School, un internat, se sont enfuis en brousse, craignant d’être enlevés par les combattants, comme ce fût le cas pour les lycéennes de Chibok dans l’Etat voisin du Borno il y a quatre ans. Deux jours après l’attaque, plusieurs dizaines d’élèves du lycée de Dapchi ne sont toujours pas rentrées, suscitant les pires craintes de leurs familles, qui se sont rassemblées mercredi matin devant l’établissement pour obtenir des informations. "Nos filles sont portées disparues depuis deux jours et nous ne savons pas où elles se trouvent", a déclaré à l’AFP Abubakar Shehu, dont la nièce fait partie des disparues.Selon le personnel de l’école, il y avait au moment de l’attaque 710 élèves dans le pensionnat, qui accueille des filles âgées de 11 ans et plus.AFP

TCHAD
Journée sans presse contre les "agressions" de journalistes

L’Union des journalistes du Tchad (UJT) a décrété mercredi journée sans presse sur l’ensemble du territoire tchadien, en collaboration avec plusieurs organes de presse, pour dénoncer les "agressions que subissent les journalistes au Tchad", selon l’UJT. Les rues de la capitales N’Djamena sont restées sans vendeurs de journaux ce mercredi, a constaté un correspondant de l’AFP. "Cette journée est destinée à protester contre les agressions que subissent les journalistes ainsi que contre les fermetures de plusieurs radios communautaires ces dernières semaines", avait indiqué lors d’un point presse lundi le président de l’UJT, Belngar Larme Laguerre. Les radios privées installées dans la capitale tchadienne sont de même restées silencieuses, ainsi que les radios privées dans les régions méridionales du pays. Seul un quotidien tchadien, "le Progrès", a continué de paraitre mercredi. "Nous avons des engagements et des annonces à faire publier nous devons respecter ces engagements en assurant notre parution", a indiqué à l’AFP un responsable du journal, sous couvert d’anonymat. Fin janvier, un comité d’action a été créé pour la libération du blogueur Tadjeddine Mahamat Babouri détenu depuis 15 mois pour avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux. Au Tchad, "les reporters sont régulièrement arrêtés après la publication de certains articles.AFP

SOMALIE
Un premier laboratoire médico-légal pour lutter contre le viol

Corruption des policiers, problèmes dans l’acheminement des échantillons et retards dans l’arrivée d’équipements cruciaux : les défis sont aussi nombreux qu’épineux pour le premier laboratoire médico-légal de Somalie, ouvert fin 2017 avec l’ambition de lutter contre un crime trop rarement puni dans ce pays, le viol. L’enthousiasme de l’enquêteur en chef de la police de Garowe, capitale de l’Etat semi-autonome du Puntland (nord) où le laboratoire est situé, est pourtant intact. Abdifatah Abdikadir Ahmed se réjouit à l’idée de mener des "enquêtes scientifiques, avec des preuves biologiques impossibles à contester". "Pour le moment, celles qui ont été violées se cachent car elles n’ont pas de preuves", rappelle l’enquêteur, qui espère ouvrir la voie à une nouvelle ère de justice pour les nombreuses victimes de viol, dont la parole a souvent peu de poids face aux dénégations des agresseurs. Mais la justice devra malheureusement attendre encore un peu. Cinq échantillons d’ADN sont pour l’heure stockés dans les trois congélateurs flambant neufs - qui peuvent en contenir des milliers - de ce laboratoire financé en partie par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et mis à disposition de la police régionale du Puntland. AFP

AFRIQUE DU SUD
Cinq policiers et un militaire tués par un gang armé

Cinq policiers et un soldat ont été tués par un gang armé lors de l’attaque d’un commissariat de police mercredi dans une petite ville du sud-est de l’Afrique du Sud. Le gang a pris d’assaut le commissariat d’Engcobo, dans la province du Cap oriental, peu après minuit mercredi, ouvrant le feu sur les policiers et prenant en otage deux d’entre eux. "Aux petites heures du matin, six personnes ont été tuées lorsque des voleurs ont attaqué le commissariat d’Engcobo", a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, Vish Naidoo. "Cinq des six personnes tuées étaient des policiers en service, trois ont été abattus dans le commissariat quand les voleurs ont ouvert le feu à l’aveuglette", a-t-il ajouté. Les assaillants ont ensuite emmené dans un véhicule deux autres policiers, dont les corps ont retrouvés plus tard sur le bord de la route. Ils ont également tué un soldat. La police n’a pas été en mesure de préciser dans l’immédiat les raisons possibles de cet assaut meurtrier. Les attaques contre la police sont fréquentes en Afrique du Sud, qui enregistre l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde. Au moins 57 policiers ont été tués dans l’exercice de leur fonction entre avril 2016 et mars 2017, selon des statistiques officielles. AFP

 

Culture : Zambougou accueillit le 103e anniversaire de la bataille du Kwodialanda
Le 103e anniversaire de la bataille du Kwodialanda sera commémoré du 9 au 10 mars à Zambougou. L'annonce a été faite en début de semaine par la commission d'organisation, à la Maison de la presse. La protection des sites historiques et culturels dans le Bélédougou reste une volonté ferme de ses ressortissants. C'est pourquoi ayant constaté entre 2007 et 2009 que les autorités administratives (...)
 

Consommation sachets d’eau : les médecins préviennent contre les risques
La consommation des sachets d'eau est très fréquente au Mali. Selon les médecins et la société malienne de gestion d'eau potable(SOMAGEP), les normes d'hygiène ne sont pas respectées par les promoteurs de cette eau. Toutefois, les consommateurs et les vendeurs disent ne pas avoir le choix. Cependant, ils demandent au gouvernement de réguler le secteur. 6eme édition de la semaine des médecins (...)
 

© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés