Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Pour la non application de l’accord : Tombouctou bientôt interdite aux officiels

Le Mouvement populaire pour le salut de l’Azawad (MPSA) dénonce la non application de l’Accord issu du processus d’Alger. Il donne deux semaines à l’Etat pour s’exécuter au risque de voir interdire l’accès de la Cité mystérieuse de Tombouctou aux officiels de l’Etats.

L’Information a été donnée hier mercredi 26 juillet 2017 à la Maison de la presse à la faveur d’une conférence de presse organisée par le Mouvement. Le secrétaire général du MPSA, Boubacar Sadik Ould Taleb, a dépeint un tableau sombre du pays marqué par une crise politico-sécuritaire. Le mouvement dénonce les lenteurs dans l’application de l’Accord issu du processus d’Alger. Il a profité de l’occasion pour inviter la société civile et les politiques à se mobiliser afin de trouver une solution définitive et durable à « cette crise récurrente » qui plonge notre pays dans le désarroi.
M. Ould Taleb a invité l’Etat à poursuivre le processus de déploiement de l’administration malienne dans les régions prêtes. Pour lui, « c’est une petite bande qui traine l’Accord. Le peuple doit se réveiller pour dénoncer cet état de fait. Car mon problème n’est ni la CMA encore moins la plateforme, mon seul problème constitue le petit jeu que joue l’Etat sans oublier le jeu trouble de la France qui dispose des terroristes sur notre territoire », a affirmé le secrétaire général du MPSA. Pour lui, la France n’a libéré aucune partie du Mali.

Il a déploré également les souffrances que subissent les réfugiés maliens dans les pays limitrophes. Le secrétaire général du MPSA donne un « délai de 14 jours pour une solution concertée à tous les dysfonctionnements concernant l’Accord. passé ce délai, lui et ses hommes fermeront catégoriquement tous les accès de la ville de Tombouctou à tous les convois officiels y compris ceux des forces étrangères. « Nous utiliserons tous les moyens y compris les plus extrêmes pour exécuter ce blocage afin de respecter le processus » a-t-il martelé. 

Adama Diabaté
Stagiaire
L’Indicateur du Renouveau du 27 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés