Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Nuit du comédien : la première édition se tiendra du 26 au 27 septembre

La première édition de la nuit du comédien se tiendra du 26 au 27 septembre sous le parrainage de la Première dame, Keïta Aminata Maïga. L’information a été donnée par l’initiatrice de l’événement, la comédienne Maïmouna Hélène Diarra, au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée le jeudi 14 septembre au palais de la culture.

La nuit du comédien est un projet monté par la comédienne Maïmouna Hélène Diarra, qui vise à valoriser le talent des jeunes comédiens et à leur apprendre à jouer en groupe pour pouvoir contribuer davantage au développement social.

Au menu du programme de cette édition, il y aura des conférences- débats sur le rôle du comédien dans la société, qui seront animées par des comédiens, en l’occurrence Habib Dembélé dit Guimba national et Moussa Maïga, ancien directeur du groupe dramatique ; une projection du film « gnidjoukou Guimba » de Cheik Oumar Sissoko qui a eu le prix d’Etalon d’Or du « Yénéga » au Burkina Faso en 1995.

L’initiatrice de la nuit du comédien, Maïmouna Hélène Diarra, a rappelé que depuis son passage au groupe dramatique, elle avait nourri cette idée de créer un projet visant à valoriser la comédie malienne. Toute chose, à l’en croire, qui n’a pas marché. Selon la conférencière, après avoir voyagé un peu partout en Afrique et vu ce que les comédiens d’autres pays font, elle a décidé de monter ce projet qui a été soutenu par le ministère de la Culture. « Je veux que les gens sachent que nous avons été là et nous serons toujours là pour la valorisation de la comédie malienne », a-t-elle déclaré.

Avant de lancer un appel à tous les Maliens et aux jeunes comédiens, à venir participer à cette nuit du comédien. Aux dires toujours de Maïmouna Hélène Diarra, au cours de cette nuit du comédien, il y aura la reproduction de la pièce théâtrale « Bougougnéré » et le lancement du nouvel album de l’Ensemble instrumental du Mali. En plus, trois trophées seront décernés aux comédiens les plus méritants et des diplômes à tous les comédiens disparus et vivants.

Prenant la parole, Diarrah Sanogo, conseillère technique au palais de la culture et non moins comédienne qui joue le rôle de « Bougougnéré », a salué cette initiative qui devrait permettre de booster le domaine théâtral au Mali. Elle a souligné que ce sont des initiatives comme celle-là que « nous voulons dans ce pays, car elle permettra de booster encore le domaine du théâtre. Nous avons vu des grandes pièces de théâtre, il y a plus de 20 ans. Nous assistons actuellement à une chute de ces spectacles théâtraux. Les jeunes n’en font pas leur problème et pensent que le théâtre c’est juste pour faire rire. Il faut que les comédiens comprennent qu’ils ont une mission à accomplir. Quand on prend le théâtre pour faire rire tout simplement les gens, on passe à coté, parce qu’il faut faire passer des messages pour instruire. Nous voulons que les gens comprennent que le théâtre a sa place dans l’édification du pays, parce que c’est un domaine aussi éducatif. Donc, si une telle initiative voit le jour, nous ne pouvons que la soutenir », a conclu Diarrah Sanogo.

Assétou Y. SAMAKE/stagiaire

Le Reporter du 20 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés