Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Tjikan
2ème édition de la nuit des transporteurs : Le respect du règlement 14 de l’UEMOA en toile de fond

Organisée par l’association ‘’le flambeau du Mali’’ la 2éme édition de la nuit des transporteurs a été célébrée le dimanche, 29 octobre dernier, au pavillon des Sports autour du thème : « respectons le règlement 14 de l’UEMOA pour la durabilité de nos routes ». L’événement était placé sous l’égide, du ministère de l’Equipement et du Désenclavement.

Dans son discours de bienvenue, le président de l’Association ’’le flambeau du Mali’’ Drissa Kontao a précisé que cette initiative vise à contribuer au rayonnement du secteur des transports au Mali. Selon lui, le transport est l’un des moteurs clés du développement d’un pays surtout continental comme le Mali. Créé il y a bientôt trois ans, l’association ‘’’’le flambeau du Mali’’’’ dont il est le président a pour objectif, selon lui, de sensibiliser les transporteurs et autres usagers de la route sur les bonnes méthodes à adopter pour la sécurité des personnes et des infrastructures de transport. Dans cette dynamique, il a précisé que le thème choisi pour cette deuxième édition de la nuit des transporteurs, est relatif à l’harmonisation des normes et des procédures de contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des gros porteurs dans l’espace UEMOA qui vise à mieux préserver les routes. A cet effet, il a précisé que les séances de formation, offertes par le FAFPA seront axées essentiellement, sur le respect du règlement 14 de l’UEMOA, du code de la route, les conduites à tenir par les chauffeurs et les apprentis chauffeurs vis-à-vis des passagers, la notion de fatigue dans la conduite, la revalorisation de la fonction de chauffeur au Mali, et le lien en le secteur du transport et le VIH Sida.
Mamadou Sidiki Konaté directeur général de l’ANASER, dira à son tour que le règlement 14 de l’UEMOA est un mécanisme qui permet aux Etats d’assurer une bonne sécurité routière.

A sa suite le président de la coordination nationale des syndicats et associations des chauffeurs et conducteurs routiers au Mali, Souleymane Diallo, a quant à lui, déclaré que les professionnels du secteur des transports ont besoin d’abord d’une très bonne éducation à la base.

Avant que le représentant du ministère de l’Equipement et du Désenclavement, colonel Ousmane Dembélé salue l’initiative de l’association ‘’Le Flambeau du Mali’’ qui selon lui, est citoyenne.

« Personnellement je considère le transport comme un moyen de communication, un facteur de cohésion sociale et un facteur clé de l’épanouissement de la société et de l’économie. La route est une âme qu’il faut entretenir, en faire un bon usage. La surcharge a un effet incontrôlable sur le véhicule et le transporteur », a-t-il déclaré.
A noter que la cérémonie a été marquée par des prestations artistiques.

Aoua Traoré

Du 31 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés