Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Desserte de Bamako en eau potable : Le ministre Malick Alhousseini à l’écoute des populations

Desserte de la ville de Bamako et ses environs en eau potable : Le ministre Malick Alhousseini à l’écoute des populations

Pour s’enquérir des besoins des populations en eau potable et de l’état des infrastructures de fourniture d’eau potable, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini était sur le terrain le samedi 4 novembre dernier. Accompagné d’une délégation composée de ses proches collaborateurs dont les membres de son cabinet et des responsables des services techniques rattachés à son département, il a visité tour à tour, les stations compactes de Magnambougou (n°1 et n°2), de Missabougou, le réservoir d’Outakoulou, la station de reprise de Faladiè, les bornes fontaines des logements sociaux ‘’1008’’, ‘’759’’, ‘’501’’, 320 et de N’Tabacoro.

« Recueillir les besoins des populations en eau potable, recenser les difficultés et apporter des solutions idoines en posant des actes concrets », tel est en substance, l’objectif d’une visite de terrain effectuée par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, le samedi dernier, en rive droite du District de Bamako, singulièrement dans les quartiers de la Commune VI.

A la tête d’une forte délégation, il a visité tour à tour, les stations compactes de Magnambougou (n°1 et n°2), de Missabougou, le réservoir d’Outakoulou. Des infrastructures indispensables dans le traitement et la fourniture d’eau propre aux populations de la rive droite du District de Bamako.

La station compacte n°1 de Magnambougou a une capacité de production de 6 millions de litres d’eau par jour, tandis que la seconde qui été réalisée en extension, produit pour la même période 12 millions de litres par jour. Il alimente le réservoir d’Outakoulou qui a une capacité de stockage de 2 millions de litres d’eau et dessert les quartiers de Magnambougou rural, Banankaboudou-Sema, Missabougou,
Banankabougou, Zerny, Yirimadio village, N’Tabacoro-Niamana. Outre ces quartiers, le réservoir d’Outakoulou alimente en eau potable, les logements sociaux de Yirimadio (1008 logements, 759 logements, 520 logements et les 320 logements sociaux de Sirakoro). Mais, avec la croissance de la population, les 12 millions de litres d’eau de la station compacte n°2 de Magnambougou ne couvraient plus les besoins des 9200 abonnés enregistrés par les services techniques du Ministère de l’Energie. Ainsi, seuls les secteurs 759 logements, 520 logements, 501 logements et 320 logements étaient alimentés en eau pendant quelques heures tard dans la nuit.

Quant à la station compacte de Missabougou, visitée en seconde étape par le ministre Malick Alhouseini et sa délégation, d’une capacité de production de 12 millions de litres, elle dessert en eau, les logements sociaux de N’Tabacoro, en refoulement direct. Construite en 2014, la station compacte a permis d’augmenter le volume moyen d’eau distribuée à partir du réservoir d’Outakoulou de 1520 mètres cubes à 6 600 mètres cubes par jour.

Mais malgré ces efforts, avec l’accroissement des habitants des logements sociaux de N’Tabacoro, la situation s’est progressivement dégradée à partir de 2015, singulièrement dans les secteurs 2 et 4 des 1008 logements sociaux de Yirimadio situées sur des élévations. Toute chose qui crée une pénurie d’eau dans ce secteur où s’approvisionner en eau potable relève du parcours du combattant.

D’où l’occasion pour le ministre Malick Alhousseini et sa délégation de visiter les bornes fontaines publiques quotidiennement prises d’assaut par les populations dans les rues des « 1008 logements ». Du constat général, il ressort que dans ce quartier, l’eau potable est une denrée rare. Le ministre Malick Ahousseini après avoir écouté les populations et recensé leurs doléances, a aussitôt donné l’instruction aux cadres des services techniques de son département de prendre urgemment des mesures idoines pour soulager les souffrances des populations. Partout où il a passé, le ministre Malick Alhousseini a rappelé aux populations que leur accès à l’eau et l’électricité est une priorité pour le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta. Et qu’avec son équipe, il ne ménagera aucun effort pour satisfaire ces besoins dans la mesure du possible.

Lassina NIANGALY

Tjikan du 07 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés