Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Le centre ne veut pas écouter le gouvernement

Pour éradiquer le terrorisme dans le centre du pays, le Premier ministre a appelé le weekend dernier, les populations et les leaders du centre du pays à dénoncer les djihadistes.

Malheureusement, ce discours n’a aucune chance d’être entendu tant les locaux se sentent abandonnés à leur sort et surtout à la merci de leurs bourreaux qui ont tué hier encore à Fatoma, à 10 km de Sévaré, un conseiller du chef de village après avoir "cherché en vain un présumé indicateur des gendarmes". Selon des ressortissants de la région de Mopti, ces assassinats ciblés ont fait depuis janvier 2015 plusieurs dizaines de morts parmi les leaders politiques locaux et les chefs traditionnels et religieux. Ils sont aussi des dizaines à avoir quitté leurs localités pour se replier à Bamako. Donc, avec la psychose installée par Amadou Kouffa et ses sbires, le retour de la paix dans les régions du centre risque d’être long et très pénible. Malheureusement, on n’a conscience de la situation que très tardivement.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 08 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés