Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Konatebougou (commune I) : La réouverture du dépôt d’ordures s’impose

Pour soulager les populations de la Commune I en matière d’assainissement, la mairie a engagé des pourparlers pour la réouverture du dépôt de transit de Konatébougou.

L’unique dépôt de transit d’ordures en Commune I est fermé depuis 2012 suite à une révolte des populations de Konatébougou qui ne voulaient plus recevoir les ordures des autres quartiers de la commune.

Toutes les négociations entreprises par la mairie de Korofina pour faire venir à la raison les habitants de Konatébougou ont été vaines. D’ailleurs, Mme Konté Fatoumata Doumbia, le maire de la Commune I à l’époque avait vu sa voiture calcinée et ne devra son salut qu’à la promptitude de certains de la sortir des griffes des émeutiers.
Mais la réouverture de ce site est indispensable pour mieux organiser le plan d’assainissement de la commune. Selon Amadou Coulibaly, 3e adjoint au maire chargé des questions d’assainissement dans les 9 quartiers de la commune, il n’existe aucun espace pouvant servir de dépôt de transit si ce n’est celui de Konatébougou.

Il assure qu’un dialogue a été entamé avec les acteurs pour la réouverture. Mais le cap semble difficile à franchir, à l’en croire. Après trois rencontres chaque acteur campe sur sa position. Les habitants de Konatébougou sont d’accord pour recevoir leurs propres ordures mais refusent celles des autres quartiers. Sur le site, certains occupants anarchiques ont même commencé à envahir les lieux avec de petits commerces.

Situé en plein cœur de la Commune I, le dépôt de transit de Konatébougou est aussi le site de tous les dangers. Selon des témoins, l’endroit est fréquenté par des bandits de toutes sortes pendant la nuit et chaque année le site enregistre au moins un meurtre.

Si la mairie et les populations riveraines de Konatébougou parvenaient à accorder leurs violons sur la réouverture prochaine du site, cela constituerait un grand pas dans l’assainissement de la Commune et soulagerait tout le monde.

Zou Awa Stagiaire

Du 09 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés