Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Insécurité-Mauvaise gouvernance-Elections : Le “Collectif An tè, A Banna” sonne la mobilisation générale des Maliens

Le samedi 25 Novembre 2017 à la pyramide du souvenir, le Collectif des Associations An Tè, A Banna organisera un grand meeting d’information à l’intention des maliens dans le but « de débattre des maux » du régime d’IBK qui risquent de mener le pays vers le précipice ». En prélude à ce meeting, Ibrahima Kebé, le porte-parole du Collectif et certains de ses camarades ont organisé un point de presse le Mardi 21 Novembre à la pyramide du souvenir. Ils ont invité les Maliens à sortir massivement afin de se prononcer sur les grandes questions brulantes de la nation à savoir ; l’insécurité galopante, la mauvaise gouvernance et les élections à venir…

La plateforme An Tè, A Banna, après sa victoire contre le projet de révision constitutionnelle, continue sa veuille citoyenne. Elle organisera le samedi 25 Novembre à la pyramide du souvenir un grand meeting d’information lors duquel ils étaleront sur la place publique les maux que le régime IBK n’arrive toujours pas à éradiquer après quatre ans de gouvernance.

Selon Ibrahima Kébé, le porte-parole de la plateforme, rien ne va dans ce Mali d’IBK et rien ne prouve que les lignes bougeront car, dit-il, au lieu de s’attaquer en la racine du mal, IBK et ses compagnons préfèrent les éviter comme la peste tout en s’adonnant à des dépenses inutiles qui enfoncent de plus en plus notre pays. Il a retracé le tableau sombre dans lequel végète le Mali.

Sur le plan sécuritaire, Kebé indique qu’on assiste à une insécurité galopante et une saignée au sein des forces de sécurité malienne qui tombent chaque jour comme des fruits mûrs et dans l’indifférence totale des. Le porte-parole du Collectif a déclaré que lors du meeting géant de samedi, ils toucheront à d’autres maux comme : la dilapidation des ressources du pays à des fins personnels, la corruption, l’injustice qui s’instaure en loi dans certaines localités du Mali etc. « Le régime en place n’arrive pas à apporter une solution à ces maux à la hauteur des attentes des maliens. »

Quant aux élections communales et régionales que le pouvoir en place compte organiser, selon Ibrahima kébé, la question sera débattue lors du meeting de samedi prochain. « Les conditions ne sont pas aujourd’hui réunies. A moins d’organiser des élections bâclées. »

« Nous voulons lors de ce meeting offrir une tribune aux maliens, tétanisés et estomaqués, d’extérioriser leurs peine et de tracer un schéma salutaire pour le pays. Le pays est menacé et est même au bord de l’implosion », explique-t-il. Le porte parole Collectif An Tè, A Banna a invité les maliens, soucieux du devenir du Mali et conscients de l’échec cuisant du régime en place, de sortir massivement le samedi afin de trouver ensemble des solutions pour sortir le pays de l’impasse et de le faire dévier du chemin tortueux sur lequel il se trouve.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 22 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés