Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
2e session de la cour d’assises de Bamako : 76 dossiers pour 176 affaires inscrits

La salle d’audience Boubacar Sidibé de la Cour d’appel à Banankabougou a abrité le mercredi 6 décembre l’ouverture de la 2e session des assises. Vol, pédophilie, terrorisme, faux et usage de faux constituent les 176 affaires de cette 2e session, marquée aussi par l’assermentation des six nouveaux accesseurs.

La 2e session de la Cour d’assies de Bamako, la dernière de l’année 2016-2017, a débuté le 6 décembre, elle doit traiter 176 affaires d’ici le 5 janvier 2018. Pour cette 2e session, on enregistre plusieurs types d’affaires à traiter pour un nombre d’important d’accusés.

"La 2e session enregistre au total 76 dossiers pour 132 accusés sur lesquels 89 détenus provisoires. La nature des affaires vont du vol qualifié aux cas d’agression sexuelle (pédophilie, attentat à la pudeur, viol) en passant par le crime de sang (parricide, assassinat, coups mortels, meurtre, infanticide), le terrorisme, le faux et usage de faux, les infractions contre les biens et le trafic international de drogue à haut risque", a expliqué le procureur général de la Cour d’appel, Moussa Arizo Maïga.
Le terrorisme, le crime de sang et les actes d’agressions sexuelles sont en hausse. "La tendance évolutive des infractions fait pencher la balance nettement du côté des crimes de sang et des actes d’agression sexuelle suivis des infractions contre les biens, le vol qualifié. L’apparition du terrorisme rend le déséquilibre encore plus profond entre les services de répression et les criminels", a regretté M. Maïga.

Cette 2e session comporte des particularités. "Compte tenu du mois choisi, décembre avec ses contraintes (fêtes, jours chômés), au nombre insuffisant de conseillers, toutes choses qui font que contrairement aux précédents, il n’y aura cette fois qu’une seule et unique composition au lieu de deux comme cela se passait depuis des années", a-t-il-ajouté.

Le président de la Cour d’appel, Mamadou Berthé, a rendu un hommage aux familles endeuillées de leurs collègues décédés et souhaité le retour parmi eux de leur collègue Soungalo Koné enlevé par des hommes armés avec son codétenu, le CB de la Gendarmerie de Guiré.

La cérémonie d’ouverture de cette 2e session a été marquée par l’assermentation des six nouveaux accesseurs qui vont travailler avec les juges durant cette session.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

L’Indicateur du Renouveau du 08 Décembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés