Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Biennale spéciale artistique et culturelle Bamako 2017 : Les organisateurs donnent les avants goûts de la plus grande manifestation culturelle du pays

A quelques jours de l’événement artistique culturel tant attendu à Bamako, les organisateurs mettent l’accent sur les derniers réglages pour que la fête soit belle. Ils promettent déjà une biennale inédite.

La conférence de presse était animée par le secrétaire général du ministère de la culture représentant Madame le ministre, M. Odonguelé Guindo, Sambou Niaré, membre de la commission d’organisation de la biennale et le président du GPAC, M. Sidi Dagnoko. Le Segal du ministère de la culture a fait savoir qu’après six ans d’interruption de cette manifestation, suite à la crise multidimensionnelle que notre pays a connue, le Gouvernement du Mali, dans son combat pour la recherche d’une paix durable, s’ est engagé à donner une réponse favorable à l’une des plus grandes attentes des communautés, à savoir, la reprise de la Biennale artistique et culturelle. En effet, de Kayes à Kidal, en passant par Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Taoudéni, les populations, sur toute l’étendue du territoire de notre pays, n’ont cessé de réclamer la reprise de la Biennale artistique et culturelle. C’est pourquoi, conformément aux recommandations des journées de réflexion sur la Biennale artistique et culturelle, tenues du 18 au 20 février dernier, à l’occasion des rentrées culturelles, artistiques et touristiques 2016, le Gouvernement à travers le ministère de la Culture, s’est engagé dans cette dynamique. La biennale artistique et culturelle est un espace d’échange et de rencontre intercommunautaire créé depuis les premières heures de l’indépendance de notre pays, en vue de favoriser le brassage et l’interpénétration des populations et de contribuer à l’émergence d’une culture de paix et de citoyenneté. Aujourd’hui comme hier, le défi de la préservation de l’unité nationale et de la nécessité de la promotion de notre patrimoine culturel font que ces objectifs reconnus à la Biennale artistique et culturelle garde toujours son caractère prioritaire. Connue sous différentes appellations au cours de l’histoire, à savoir : « Semaine de la jeunesse », « Semaine nationale des Arts et de la Culture », « Biennale artistique, culturelle et sportive », la « Biennale artistique et culturelle » qui est une manifestation populaire pour mettre en compétition les formations artistiques, les artistes et créateurs des communes, cercle et région de l’ensemble du pays. Grâce à la forte mobilisation de la jeunesse malienne, la Biennale constitue un cadre propice au dialogue interculturel, au renforcement de l’identité nationale et à la conscientisation du peuple face aux défis du développement socioéconomique. Dotées d’une grande capacité fédératrice, la Biennale artistique et culturelle a ainsi marqué les moments les plus éloquents de l’histoire socioculturelle de notre pays, à travers la consolidation de l’unité nationale et l’ancrage de la culture de la paix chez les populations.

Moriba Camara

L’Indicateur du Renouveau du 20 Décembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés