Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Modernisation de l’Armée : Le satisfecit du directeur de la DIRPA

La mise en application de la Loi d’Orientation et de Programmation militaire suivie de l’adoption du Statut général des militaires a fini par redonner à notre armée vigueur et confiance, estime colonel Diarran Koné

Décidément, le Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta qui continue à promettre que « l’armée sera mise dans toutes les conditions quelque soit le coût » et qui, sans démagogie, cherche à construire une armée adaptée à la guerre asymétrique a eu la confiance de la grande muette, requinquée pour être debout pour la patrie. En effet, les témoignages dans les rangs de l’armée laisse très rassurant quant au moral des FAMA et leurs capacités.

Dans la perspective du 20 janvier, fête anniversaire de notre armée nationale, nous avons eu un entretien avec le premier responsable de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), le colonel Diarran Koné qui nous a fait des impressions sans complaisance de la situation des forces armées par rapport au passé.

A travers notre interlocutoire, l’on comprend aisément que la mise en application de la Loi d’Orientation et de Programmation militaire suivie de l’adoption du Statut général des militaires a fini par redonner à notre armée vigueur et la confiance. Celui qui nous a expliqué d’avoir larmoyé en tant qu’officier sur le terrain en 2006 après l’attaque du 23 mai, en voyant les conditions des soldats avec des mains nues, se dit aujourd’hui très fier. « Aujourd’hui aucun soldat n’est dans cette situation, chacun a au moins une arme individuelle sur le terrain, chacun trois tenues dignes de ce nom, des gilets pare-balles et des casques sur le terrain », explique-t-il. Ce qui n’a jamais été le cas à en croire notre colonel.

Il a noté avec satisfaction l’acquisition des moyens aériens. Selon lui, le président Ibrahim Boubacar Keita a doté les Forces Armées du Mali des moyens de défense efficace pour une Armée républicaine, faisant allusion à la réception des deux aéronefs Y12 et deux hélicoptères de combat MI-35.T en octobre dernier. La preuve d’un engagement présidentiel tenu, celui d’équiper les FAMA tant au sol qu’en l’air, toutes les capacités qu’il leur faut.

Sans complaisance, notre interlocutoire qualifie de véritable révolution par rapport à tout ce qui a pu être fait en quatre années du quinquennat d’IBK par rapport à une armée qui était incontestablement à reconstruire en 2013. « C’est du jamais vu dans notre pays », s’exclamait-il avant d’indiquer les efforts sont multiformes.

Selon lui, c’est pour la première fois, qu’un régime accepte d’accorder aux militaires tombés sur le champ d’honneur une nomination à titre posthume au grade immédiatement supérieur. Une mesure extraordinaire qui fait la fierté de toute la nation malienne. Il a expliqué que quand ils sont nommés au grade immédiatement supérieur, à titre posthume, leurs ayants droit bénéficient des avantages liés à ces grades pendant dix ans. Aussi, si l’intéressé avait des enfants mineurs, ils seront pris en charge par l’Etat jusqu’à leur maturité. A en croire, le régime a accordé une indemnité compensatrice de logement qui varie de 40 000 à 100 000 suivant les catégories étant donné qu’il est séant de loger les militaires. Il a poursuivi que c’est pour la première fois dans l’histoire de notre armée, qu’il y ait une prime spéciale contenue dans le règlement et une prime spéciale d’opération et ce, sans compter les augmentations des grilles et indices salariales. Ensuite, colonel Diarran Koné a parlé des logements sociaux, notamment le site de 1000 logements exclusivement dédiés pour les militaires à Kati Kambila.

Daniel KOURIBA

Le 22 Septembre du 18 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés