Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Développement économique : 547 milliards de titres émis pour l’année 2018

La Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique a organisé, le jeudi 25 janvier 2018, une cérémonie pour présenter le calendrier d’émission de titres publics de l’année 2018 pour un montant global de 547 milliards de FCFA. C’était à l’hôtel Radisson Blu, sous la Présidence du ministre de l’économie et des finances, Dr. Boubou Cissé, en présence du Directeur Général du Trésor, Sidi Almoctar Oumar, le Directeur Général de l’Agence UMOA-Titres, Adrien Diop.

Ce calendrier d’émission des titres publics pour l’année 2018 a été présenté sous l’attention des investisseurs, parmi lesquels de nombreux directeurs de banques, de compagnies d’assurance et autres structures financières. Ces émissions de titres publics visent un double objectif, il s’agit de mobiliser des ressources dans l’optique de couvrir les besoins ponctuels de trésorerie de l’Etat et financer des investissements nécessaires à la croissance et au développement économique. Ainsi, le montant total des titres à émettre pour l’année 2018 s’élève à 547 milliards de francs CFA. Ce montant sera mobilisé à travers 22 émissions de titres publics dont 9 en bons du Trésor 13 en obligations du Trésor. La répartition par instrument en valeur nominale est de 192 milliards de francs CFA en bons du Trésor ainsi que 355 milliards de francs CFA en obligations du Trésor. Aussi, la valeur nominale des obligations du Trésor est de 10.000 francs CFA. Celle des bons du Trésor est de 1 millions de francs CFA. Par ailleurs, la souscription primaire des bons et obligations du Trésor est réservées aux établissements de crédit, aux Sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) ainsi qu’aux organismes financiers régionaux disposant d’un compte de règlement dans les livres de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). De Même, Les autres investisseurs, personnes physiques ou morales, quel que soit l’Etat sur le territoire duquel ils sont établis, peuvent également souscrire aux bons et obligations du Trésor sur le marché primaire par l’intermédiaire d’établissements de crédit et de SGI implantés sur le territoire de l’Union. Dans son intervention, le Directeur national du Trésor Public, Sidi Almoctar Oumar a fait savoir que le lancement de calendrier d’émissions de titres publics courant 2018 est un appel à l’endroit de tous les investisseurs en vue de leurs participations au développement du Mali. Pour le Directeur Général de l’UMOA-Titres, Adrien Diouf, depuis 2014, l’Etat du Mali est intervenu de manière régulière sur le marché régional en levant près 1.700 milliards par voix adjudication ce qui a positionné ainsi le marché par adjudication comme le principal mode de financement avec un montant annuel qui tourne autour de 468 milliards. S’adressant aux investisseurs, le premier argentier du Mali, Dr. Boubou Cissé a expliqué que le développement du pays constitue effectivement une préoccupation majeure pour les plus hautes autorités du pays et qu’afin de réaliser les infrastructures qui sont nécessaires au développement économique du Mali, l’Etat à l’instar des autres des pays de la zone recourt régulièrement au marché financier régional de l’UEMOA qui selon lui, c’est une source importante de financement pour le Pays. Plus loin, il dira que pour l’année 2018 les besoins de financement sont évalués à 720 milliards de FCFA pour lesquels l’Etat compte chercher les 547 milliards de FCFA sur le marché financier régional.

Ousmane Baba Dramé

Le Républicain du 29 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés