Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Entrepreneuriat agricole : Bakary Togola exhorte les banques à s’y intéresser davantage

Le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra était en visite le samedi 27 janvier dernier dans la ferme agricole de Bakary Togola à Dialakoroba avec les jeunes volontaires de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ contingent 2018). L’objectif de cette visite était d’inciter ces jeunes stagiaires à s’inspirer de l’exemple de Bakary Togola dans l’entrepreneuriat agricole.
A Dialakoraba, la délégation a été reçue par le représentant du Chef de village, Souleymane Kanté et le Maire Mamadou Samaké.

Selon le Maire, cette ferme depuis son installation, a permis non seulement de protéger plusieurs espèces animales et végétales menacées mais également de créer des emplois à travers l’agriculture, l’élevage, la pêche et le tourisme.
A sa suite, le président des jeunes stagiaires de l’APEJ dira que cette visite s’inscrit dans le cadre de l’entreprenariat jeunes à travers une politique d’incitation à la compétition.

« La visite permettra à nous jeunes de s’intéresser davantage à l’entreprenariat agricole, de montrer les atouts de la terre ainsi que de l’entreprenariat jeune », a souligné Abdoulaye Ba. Pour qui, Bakary Togola est un bon exemple d’entrepreneur agricole de qui, il faut s’inspirer.

Pour sa part, le ministre Maouloud Ben Kattra a insisté sur l’importance de l’entreprenariat agricole pour le développement d’un pays. Il a cité l’exemple des pays comme la Hollande qui ont réussi grâce à l’entreprenariat agricole. Selon lui, c’est à travers l’entreprenariat agricole qu’on peut transformer un village en ville. D’après lui, la terre ne ment. Il a pris l’exemple sur Bakary qui a osé et a réussi.

A en croire Maouloud Ben Kattra, l’heure est venue de comprendre que les contextes de la recherche d’emploi ont changé. Et la seule garantie aujourd’hui en termes de création d’emplois est l’entreprenariat agricole. D’où son appel aux jeunes à s’intéresser à ce domaine. Pour ce faire, il a promis l’accompagnement de son Ministère et de l’ensemble de ses structures tels que l’APEJ, l’ANPE, le PROCEJ pour les former, les équiper et les installer à leurs propres comptes.

Bakary Togola quant à lui dira qu’après avoir acheté ces terres dans la commune de Dialakoroba, il a pensé à protéger les espaces animales et végétales qui étaient sérieusement menacées avec une grande clôture. Il s‘est réjoui de cette visite des stagiaires de l’APEJ. Avant de promettre l’ouverture d’une école pour former les paysans non scolarisés afin de leur permettre de mieux comprendre les enjeux de l’entreprenariat.

Pour le président de l’APCAM, chaque participant à son retour chez lui sera un bon messager pour véhiculer les leçons apprises lors de cette visite.

« Il est temps que les Maliens acceptent de rester au pays pour exploiter les potentialités qui existent ici au lieu d’aller faire le plus dur ailleurs ou d’aller mourir pour rien. », a-t-il laissé entendre. Avant de faire savoir que sa ferme reçoit chaque année des stagiaires de l’APEJ. Bakary Togola a invité les banques à s’intéresser davantage à l’entreprenariat agricole en ayant des politiques plus incitatives pour les agriculteurs.

« Il n’est pas acceptable qu’un pays comme le nôtre avec une vocation agricole, importe des produits alimentaires d’autres pays moins vastes comme la Hollande, le Sénégal, le Burkina Faso etc.. », a-t-il souligné. Avant d’ajouter que les potentialités existent pour que le Mali puisse assurer sa propre sécurité alimentaire et même songer à l’exportation de ses produits.

Enfin, il a promis d’accompagner tous les jeunes qui souhaitent s’investir dans l’entreprenariat agricole.

M.D
Le Tjikan du 30 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés