Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Kourouba : La succession du défunt chef de village divise

La succession de feu Moussadian Konaté ancien chef de village de Kourouba est en train de diviser les habitants du village et n’eut été l’intervention du sous préfet de Kourouba qui a demandé aux conseillers du défunt d’assurer l’intérim jusqu’à l’intronisation du successeur, l’irréparable se serait produit entre les deux camps avec des conséquences incalculables. Les deux camps continuent à se regarder en chiens de faïence et un heurt entre eux n’est pas à exclure si les autorités ne s’assument pas.

Jadis la succession des chefs de village se déroulait sans tambour ni trompette, mais de nos jours c’est souvent au bout des farouches luttes que beaucoup de chef de village sont intronisés. A Kourouba, une commune située dans le cercle de Kati, la succession de feu Moussadian Konaté décédé il y a quelques mois fait l’objet d’une vive tension entre les habitants. Selon Bintou Mamadou Konaté, un ressortissant du village, après les sacrifices du quarantième jour de l’ancien chef de village de Kourouba Moussadian Konaté, les anciens se sont réunis pour choisir un successeur. A ses dires, c’est Nimba Mamadou Konaté qui a été choisi pour conduire les destinés du village. Un choix selon lui qui n’a pas été du goût de certains dont Daouda Konaté qui a fait savoir à la surprise générale de tous que c’est Tièble Zoumana Konaté qui doit succéder à Moussadian. « A la surprise générale de tous, Daouda Konaté a commencé des campagnes médiatiques en faveur de Tièblé dans les radios privées du mandé fixant même une date pour l’intronisation de Tièble Zoumana Konaté. » Bintou Mamadou Konaté affirme que seuls les descendants de trois familles sont habilités à assumer le poste de chef de village de Kourouba à savoir les Diaouréna, les Nouminina et les Minabala. « La famille de Daouda Konaté qu’on veut imposer comme chef ne vient d’aucune de ses familles. Il est donc exclu et ne doit point occuper le poste de chef de village sous aucun prétexte. Les conseillers se sont tous opposés au choix de Tièble Zounama Konaté », explique-t-il. Vu la vive tension autour de la succession du défunt chef de village, le sous préfet de la localité a invité chez elle les deux camps afin d’apaiser la tension et a pris la ferme décision de sursoir a toutes les activités sur la succession tout en demandant aux conseillers de l’ancien chef de village d’assurer l’intérim. Un appel pressant est donc lancé aux plus hautes autorités de la République du Mali afin de régler rapidement ce problème de succession pour éviter le scenario dramatique qui se dessine à Kourouba.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 01 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés