Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Santé : Les pharmaciens invitent l’état à trouver une solution à leur employabilité

La première édition de la journée « carrières et formations continues en pharmacie » du Collectif des jeunes pharmaciens du Mali (COJEP) s’est tenue, le samedi 3 mars 2018 au Musée National du Mali. L’objectif général de cette journée est de créer un cadre d’échange sur les perspectives d’emplois du jeune pharmacien. La cérémonie d’ouverture de ladite journée était présidée par la représentante du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mme Dicko Marie Elizabeth Dembélé, conseillère technique dudit département en présence du président du COJEP, Amadou Sékou Traoré, du parrain de la journée, Dr Hamidou Traoré et de plusieurs autres personnalités.

A leurs sorties de la Faculté de Pharmacie, les jeunes pharmaciens disposent de peu de moyens pour intégrer la profession. Ainsi, ils sont souvent victimes d’abus de confiance, d’exploitation dans l’exercice de leur profession ou tentés de s’exiler dans d’autres pays pour avoir un emploi pour afin exercer leur profession et pour subvenir ou contribuer aux charges familiales. Conscient de ces difficultés, le COJEP a organisé une journée le week-end dernier afin d’inviter les autorités maliennes à trouver une solution à l’employabilité des jeunes pharmaciens. Dans ses mots de bienvenue, le président du COJEP, Amadou Sékou Traoré a fait savoir que le collectif est crée en 2001 et a pour objectif de défendre les intérêts moraux et matériels des jeunes pharmaciens ; d’orienter et assurer la formation continue des jeunes pharmaciens ; de faciliter l’intégration entre pharmaciens au niveau national et international ; de promouvoir une image sociale des pharmaciens par des actions humanitaires et de permettre aux pharmaciens de jouer pleinement son rôle d’acteur de santé publique. Avant d’ajouter que leur combat est de procurer une meilleure santé à la population. « Nous espérons qu’à la sortie de cette journée, les recommandations et pistes de résolution des problèmes liés à l’employabilité des jeunes pharmaciens permettrons de répondre à nos attentes », a conclu le président du COJEP. Il sera appuyé par le représentant des anciens membres du COJEP, Dr Mamadou B Coulibaly qui a fait savoir qu’il est urgent de trouver une solution à l’emploi des pharmaciens. Pour sa part, le doyen de la Faculté de pharmacie, Pr Boubacar Traoré a indiqué que l’une des missions de l’université est de former les cadres compétents au service de la société civile. « Nous sommes soucieux de l’employabilité de nos produits formés », a-t-il dit. Quant au président de l’ordre national des pharmaciens du Mali, Dr Badara Aliou Wade, il a invité le COJEP au respect de l’éthique et déontologie de la profession. Avant de souhaiter à ce qu’il y ait des pharmaciens partout où c’est nécessaire. C’est pour cela qu’il a déploré le fait que des services Etatiques prennent des médicaments sans pharmacien. Le Parrain de l’événement, Dr Hamidou Traoré a salué l’initiative de cette journée organisée par le COJEP qui, selon lui, est salutaire. Enfin, il a remercié le COJEP pour la marque de confiance à son égard. La représentante du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mme Dicko Marie Elizabeth Dembélé a précisé que les autorités maliennes entendent faire du pôle pharmaceutique malien, une référence de la sous région. Durant la cérémonie d’ouverture, des distinctions ont été données aux anciens membres du COJEP, au parrain de l’événement, à Dr Moussa Coulibaly et à Dr Keïta pour les efforts fournis. La cérémonie d’ouverture a pris fin par la visite des stands occupés par des produits pharmaceutiques. Au cours de cette journée, deux panels ont été développés par les experts. Le premier panel portait sur « Les perspectives d’emploi dans le domaine de la biologie médicale ». Et le deuxième panel évoquait « Les Opportunités d’emploi dans les secteurs public et privé dans la gestion des médicaments ».

Aguibou Sogodogo

Tjikan du 06 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés