Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Tjikan
Conseil de cabinet élargi du Ministère de l’Agriculture : Le plan de campagne agricole 2018-2019 au cœur des échanges

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé a présidé, le lundi dernier dans la salle de conférence de la Direction des Finances et du Matériel de son département, un conseil de cabinet élargi. L’ordre du jour portait sur l’adoption du bilan de campagne agricole 2017-2018 et l’examen du plan de campagne agricole 2018-2019 des départements de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche.  

En effet, ce plan de campagne agricole s’exécutera dans un contexte d’opérationnalisation des engagements de Maputo/Malabo et la volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, d’octroyer 15% du budget national au secteur du Développement Rural.

Au terme de la campagne agricole 2018/2019, il est attendu une production de 10.646. 515 tonnes de céréales, 750.000 tonnes de coton graine, 516.204 tonnes d’arachide, 212.067 tonnes de Niébé, 276.191 tonnes de pomme de terre, 101.289 tonnes d’Anacarde et 824.901 tonnes de mangue.

Au niveau des productions animales, halieutiques et aquacoles, il est prévu une production de 6 450 tonnes de lait collecté, 71.900 tonnes de viande rouge, 386.080.900 œufs de consommation, 5.989.124 poulets de chair, 377.349 pièces de cuir.

Il est attendu également 1.265.573 pièces de peaux, 3914,22 tonnes de poisson frais, 3 993,195 tonnes de poisson frais d’exportation, 2 091,697 tonnes de poissons fumés et de 1 157, 811 tonnes de poissons séchés et 42 879 027 têtes d’animaux et de volailles vaccinées contre plusieurs types de maladies animales et aviaires.

A ces actions s’ajoutera la poursuite de la subvention des intrants agricoles, la poursuite des aménagements hydro agricoles et pastoraux, la poursuite de la mise en œuvre du programme de mécanisation agricole, le renforcement des activités de contrôle de qualité des intrants agricoles et l’appui à l’organisation et la promotion des filières agricoles.

Le coût total du plan de campagne 2018/2019 s’élève à 369.959.764.680 FCFA. La contribution de L’état s’élève à 93.951.651.814 FCFA répartis comme suit : subvention des intrants agricoles : 78.555.441.814 FCFA, subvention des équipements Agricoles : 12.257.000.000 FCFA et appui conseil : 3.139.210.000 FCFA.

Pour le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, l’atteinte de ces résultats contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations, à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à lutter contre la pauvreté.

« Au titre de la campagne agricole 2018-2019, nos deux départements envisagent de mettre l’accent sur l’intensification des productions agricoles et la stabilisation des superficies cultivées dans le respect de l’environnement », a-t-il ajouté. Avant de poursuivre : « nous devons exécuter correctement les tâches confiées à nos départements respectifs pour parvenir aux objectifs fixés par le gouvernement ».

Auparavant, le président du conseil élargi du Ministère de l’Agriculture avait jugé nécessaire de rappeler le plan de campagne agricole 2017-2018. Selon lui, malgré les contraintes de sécheresse observées précocement en fin d’hivernage par endroits, il faut se réjouir des estimations de production record de 9.514.298 tonnes de céréales et 706.000 tonnes de coton.

S’agissant des productions animales, Dr Nango Dembélé a precisé que la production contrôlée de viande a atteint les 71.900 tonnes en 2017 et la quantité de lait collecté auprès des centres et points aménagés est évaluée à 6.450 tonnes de lait.

« Ces résultats importants engrangés au cours de la campagne agricole 2017-2018 sont le fruit du travail abattu par les producteurs et les productrices mais également par l’encadrement technique et tous les autres partenaires du secteur agricole », a indiqué le premier responsable du département en charge du monde rural.

Le ministre Dembélé a tenu à rappeler aussi que l’agriculture occupe près de 80% de la population malienne. Et c’est sur ce secteur stratégique que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, ambitionne de bâtir une économie forte. 

Adama DAO

Du 09 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés