Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Santé bucco-dentaire : Un accent sur la sensibilisation hygiénique

Il s’agit, de faire plus de sensibilisation pour amener les populations à adopter un changement de comportement

Un partenariat fécond entre l’Université Hassan II de Casablanca et la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) de Bamako a permis de célébrer, le mardi dernier dans la cours du Centre national d’odonto-stomatologie (CHU-CNOS), la journée mondiale de la santé bucco-dentaire. C’était sous le thème :" Pensez bouche, pensez santé". Cette journée a regroupé les partenaires marocains, avec au premier rang leur Ambassadeur au Mali, SEM. Hassan Naciri, accompagné du doyen de la Faculté de médecine de Casablanca, le Pr Chouaïb Rifki.

Célébrée chaque année, le 20 mars, à travers le monde entier, la journée santé bucco-dentaire a permis aux travailleurs du CHU-CNOS, d’exprimer aux patients et à leurs familles, toute leur reconnaissance. Pour cela, les patients font toujours preuve de courage dans le traitement de leur mal. Aussi, sa célébration témoigne-t-il de l’intérêt que la communauté internationale accorde à la lutte contre cette maladie. C’est pourquoi, elle reste une composante incontournable pour la santé en générale.

Pour le directeur général du CHU-CNOS, le Pr Souleymane Togora, le thème de l’édition 2018 est révélateur. Puisse que, la carie dentaire est considérée comme étant la maladie infectieuse la plus répandue dans le monde. De ce fait, la bouche reste la première porte d’entrée de l’infection. Ce qui fait qu’on constate un mauvais état bucco-dentaire, occasionnant de la gêne voire une certaine marginalisation avec la " peur de sourire".

S’agissant du déroulement de ladite journée, le Pr Togora dira qu’elle a été faite par des consultations gratuites à l’endroit des enfants du préscolaire de certaines écoles fondamentales de Bamako. Également, « des formations ont été initiées par une équipe de l’Université marocaine à l’attention des formateurs et des étudiants du CHU-CNOS. Mais, l’engagement et la détermination du personnel dudit hôpital, permettront de les surmonter », s’est-il convainc. Avant d’ajouter que le projet d’établissement 2018-2022, qu’est en cours de validation, sera la "feuille de route" de ce 3eme hôpital de référence pour les 5 prochaines années.

Le représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Mama Koumaré a laissé entendre que cette commémoration est un moment propice pour sensibiliser et encourager les populations pour que celles-ci adoptent des mesures urgentes afin de circonscrire les causes de la maladie bucco-dentaire. Selon lui, les infections bucco dentaires peuvent entraîner des conséquences graves sur la santé de l’être humain. Ces répercussions sur la santé du patient se résument par : une mauvaise haleine de la bouche, un non envie d’être en contact avec les autres etc.

Rappelons qu’en tant que seule structure sanitaire publique au Mali pour le traitement et les soins des maladies bucco dentaires, le CHU-CNOS a, au cours de l’année 2017, enregistré des résultats appréciables. Il s’agit de : 2440 consultations d’odonto stomatologiques ; 306 consultations spécialisées ; 690 protèges à mobiles ; 306 interventions chirurgicales ; plus de 2300 analyses de laboratoire. Compte tenu de ces prouesses, le département de la santé à l’ambition de faire le CHU-CNOS, un pôle d’excellence dans la lutte contre les maladies bucco dentaires au Mali et en Afrique.

Diakalia M Dembélé

Le 22 Septembre du 05 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés