Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Mortalité maternelle au Mali : 8 femmes meurent chaque jour à cause de complications liées à la grossesse et à l’accouchement

Health Policy Plus (HP+) en collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille et ses partenaires ont procédé le vendredi 06 avril 2018 à l’hôtel Radisson blu à l’organisation de la session de plaidoyer à l’endroit des acteurs et décideurs clés du Mali. Au cours de cette session de plaidoyer, il y ‘a eu le lancement « le modèle RAPIDWOMEN », un outil qui préconise la planification familiale pour l’épanouissement et l’autonomisation des femmes. Il ressort de cet outil que la mortalité maternelle prend des proportions inquiétantes au Mali, car, 8 femmes meurent chaque jour à cause de complications liées à la grossesse et à l’accouchement.

Cette cérémonie a enregistré la présence des ministres de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Traoré Oumou Touré, des droits de l’homme, Me Kadidia Sangaré Coulibaly, des responsables de l’USAID (Agence des États-Unis pour le Développement International) et bien d’autres. Après les mots de bienvenue du secrétaire général du ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, la directrice adjointe de l’USAID, Anne Williams s’est réjouie de la tenue de cette session de plaidoyer en faveur des femmes et des filles. Avant d’ajouter que « RAPID WOMEN » est un outil qui met en exergue les bienfaits de la planification familiale. A l’en croire, l’investissement dans l’autonomisation des femmes et des filles contribuera à l’amélioration de la santé et du bien être économique pour tous les maliens. A ses dires, le gouvernement Américain pense que le développement du Mali passe par l’épanouissement des femmes et des filles. A sa suite, les jeunes ambassadeurs ont fait savoir que les violences faites aux femmes et aux filles constituent une menace pour toute politique de développement. A cet effet, ils ont invité les décideurs à renforcer la législation dans le domaine de la santé reproductive. Après ces différents messages, l’assistance a eu droit à la projection de « RAPIDWOMEN » préparé par l’USAID. Le modèle RAPIDWOMEN génère des projections des impacts socio-économiques résultant du changement dans la population dans divers secteurs tels que l’éducation, l’économie, la santé, l’urbanisation et l’agriculture. Le modèle montre le lien entre la planification familiale et les stratégies axées sur les femmes pour le développement national et global. Il ressort de cet outil que la mortalité maternelle prenne des proportions inquiétantes au Mali, car, 8 femmes meurent chaque jour à cause de complications liées à la grossesse et à l’accouchement. Ainsi, pour améliorer la vie des femmes maliennes, l’outil préconise l’utilisation des services de la planification familiale. Cette cérémonie a pris fin par la signature de la toile d’engagement par les ministres présents et d’autres personnalités.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain du 11 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés