Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
AMLUD : Informer mieux pour mieux prendre en charge la drépanocytose

Informer, sensibiliser et éduquer la population malienne sur la drépanocytose pour une forte implication des autorités politiques en vue d’une prise en charge de cette maladie avec une approche de proximité ont été des thèmes abordés au cours cette journée.

Sous la direction de l’Association malienne de la lutte contre la drépanocytose s’est tenue la Journée africaine de la lutte contre la drépanocytose ce jeudi 10 mai à l’Institut national de formation des sciences de la santé.

Le Mali a célébré cette journée en organisant une conférence débat pour les étudiants des écoles de santé. Pour l’Amlud, ces jeunes adolescents constituent un groupe privilégié pour mieux informer la population.

Aujourd’hui 15 à 20 % de la population de l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest sont porteurs du trait drépanocytaire. La drépanocytose est une maladie génétique et héréditaire transmise par la mère et le père. Au Mali, plus de 12 % de la population ont cette maladie.

L’objectif est de sensibiliser les Africains sur un mal qui tue 50 % de leurs enfants atteints d’une forme grave de la maladie génétique du sang, a expliqué Djibril Tounkara, représentant du ministère de la Santé. La fréquence est variable d’une région à une autre mais toutes les régions du Mali sont touchées, a-t-il ajouté.
Le Centre de recherche et de la lutte contre la drépanocytose (CRLD) enregistre 1138 cas chaque année. De 5000 à 6000 enfants naissent chaque année dont 50 % décèdent en l’absence de soins avant l’âge de 5 ans. Le financement de la DCI pour que les drépanocytaires puissent avoir des soins de proximité est assuré le Monaco.
Selon la présidente de l’Amlud, Mme Fanta Coulibaly, l’Association est parvenue à obtenir quelques acquis comme l’ouverture d’une unité de prise en charge à Kayes. Une autre en projet s’ouvrira à Mopti. La région de Mopti est la plus touchée. Le taux y est de 15,6 %.

Moriba Camara

L’indicateur du Renouveau du 11 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés