Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
2ème session ordinaire du Comité de pilotage de l’ITIE-Mali : Vers une validation prochaine du Mali à l’échéance de novembre 2018

Le jeudi 10 Mai 2018 s’est tenue à la Direction Nationale de la Géologie et des Mines (DNGM), la 2ème session ordinaire 2018 du Comité de pilotage de L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives du Mali (ITIE-Mali). Comme à l’ordinaire, cette 2ème session rentre dans le cadre des sessions statutaires de cette initiative et convoquée par son Président du comité de pilotage, le Ministre des Mines et du Pétrole.

Cette session s’inscrit dans le cadre du processus de validation du Mali, qui a vu son couronnement le 24 mai 2017 où le Conseil d’administration de l’ITIE-Mali a reconnu que le Mali a fait des progrès significatifs dans la mise en œuvre de cette norme internationale. Des efforts largement salués par le Ministre des mines et du pétrole qui par la voix de son Représentant, dans son discours d’ouverture a remercié toutes les parties prenantes qui ne cessent de travailler pour maintenir le Mali au sein de l’ITIE internationale.

Pour cette session ordinaire, plusieurs points étaient à l’ordre du jour, notamment : 
Validation du projet du Rapport Annuel d’Avancement 2017 de l’ITIE-Mali ;
Etat d’avancement du processus de révision des textes ITIE ;
Validation des TDRs pour l’organisation d’un atelier d’échanges sur la note d’orientation pour la couverture du secteur minier artisanal et à petite échelle dans le cadre de l’ITIE ;
Validation des TDRs pour la réalisation du bulletin trimestriel ITIE-Mali ;
Validation des TDRs pour la création de Club ITIE dans les universités ;
Validation des TDRs pour l’organisation d’une formation des entités déclarantes sur la divulgation de la propriété réelle des sociétés extractives ;

Selon le Représentant du ministre en charge des mines et du pétrole, M. Diango Mady Coulibaly, cette 2ème session statutaire de l’année 2018 vise à échanger sur des sujets d’importance capitale, notamment : la validation du rapport annuel d’avancement 2017 qui doit impérativement être publier avant le 1er juillet 2018, la relecture des textes de l’ITIE, ainsi que de quatre (04) Tdrs allant de la mise en œuvre des mesures correctives à celle du Plan de communication triennal 2018-2020 de l’ITIE-Mali.
Dans le rapport ITIE 2015 publié en 2017, le Mali répondait aux principes et aux exigences de cette Norme internationale. En mai 2017, le Mali a été encouragé à mettre rapidement en œuvre des mesures correctives relatives à la gouvernance du Groupe multipartite (Comité de pilotage) ; à la collecte et à la gestion des revenus issus du secteur extractif et à l’exhaustivité et la fiabilité des données. En 2017, ce dernier indicateur a atteint 71% pour la 1ère fois par l’ITIE Mali.

Au cours de cette 2ème session, les membres du Comité de pilotage ont mené des échanges fructueux autour des enjeux fondamentaux pour le maintien du Mali comme pays conforme.
En effet, le Mali fait partie du cercle restreint des pays qui ont toujours pu garder le statut de pays conforme, c’est-à-dire respectant les 08 exigences de la Norme ITIE 2016.
Cela doit être encouragé mais aussi nous inciter à redoubler d’efforts pour consolider nos acquis, dira le représentant du ministre.

Il se trouve que de 2006 à nos jours, le Mali a déjà publié et disséminé dix (10) rapports de réconciliation des flux financiers générés par le secteur extractif. Aujourd’hui, grâce à la mise en œuvre de l’ITIE, des informations importantes et capitales sur le secteur minier ont pu être divulgué au grand public et débattu tant au niveau central qu’au niveau des collectivités locales et des sites miniers.

C’est l’occasion de saluer le travail abattu par le Secrétariat permanent de l’ITIE-Mali dirigé par Mme TOURE Fatoumata Traoré qui depuis sa nomination en 2017 s’active pour mettre le Mali dans une position confortable au niveau de l’ITIE Internationale. Cette dernière, lors de sa dernière visite au Mali (du 24 au 28 février 2018) a salué les efforts remarquables engrangés par le Mali malgré la situation politico sécuritaire difficile et fragile du Pays.

« Le processus ITIE au Mali, c’est la conjugaison des efforts et l’engagement de tout un chacun pour renforcer nos acquis et corriger nos insuffisances. Je reste convaincu que cet engagement ne fera pas défaut » a conclu Mr le Président de séance lors de cette 2ème session au titre de l’année 2018.

Les membres du Comité de pilotage ont discuté largement des points inscrits à l’ordre du jour et ont porté leurs observations et commentaires sur l’ensemble des documents soumis à leurs appréciations.

Devant cette richesse des points évoqués, tout porte à croire que le Mali s’achemine inexorablement vers une validation en novembre 2018 par le Conseil d’administration du Secrétariat international de l’ITIE basé à Oslo (Norvège).

Affaire à suivre….

Habib N’depo

du 15 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés