Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako : Culture de la paix en débat

Culture de la paix en débat : Samedi 19 mai 2018, l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako a servi de cadre à une conférence- débat qui avait pour centre d’intérêt la « culture de la paix ».

Cette activité est l’œuvre de l’Amicale des anciens élèves du Prytanée militaire du Mali (Aepm) et du Centre d’analyse et de recherche dans l’espace sahélo-saharien de l’Ecole de maintien de la paix d’Alioune Blondin Bèye de Bamako.

Elle fait suite aux difficultés actuelles que notre pays traverse. D’où la pertinence du thème « Culture de la paix » choisi par l’Aepm en partenariat avec le Centre d’analyse et de recherche dans l’espace sahélo-saharien de l’Ecole de maintien de la paix d’Alioune Blondin Bèye de Bamako (EmpABB). Pour en débattre, les organisateurs ont invité plusieurs personnalités de marque, des officiers supérieurs, officiers et militaire.

D’entrée de jeu, le directeur par intérim de l’Ecole de maintien de la paix, colonel Issa Ousmane Coulibaly, a rappelé dans ses mots de bienvenue l’historique de son école. Un cadre pour le moins adapté à ce débat, selon le président de l’Amicale des anciens élèves du Prytanée militaire du Mali (Aepm), Ousmane Sina Diallo.
D’autant que, argumentera-t-il, l’Ecole de maintien de la paix, depuis plus d’une décennie, forge la culture de la paix et forme les serviteurs de la paix en Afrique. Il a souhaité que cet espace d’échanges permette aux aînés de faire comprendre aux cadets le concept de la culture de la paix.

La première communication a été conduite par le colonel Oumar Cissé autour de la « Culture de la paix ». Le colonel Cissé a longuement épluché cette thématique à l’endroit d’un auditoire attentif qui a soulevé quelques préoccupations autour dudit thème. De son côté, le haut représentant spécial de la Cédéao au Mali, le Togolais M. Cheaba Abdou Touré, a expliqué « l’architecture régionale de paix et de sécurité de la Cédéao au service de la paix en Afrique de l’Ouest ».

L’Aepm compte plus de 1500 membres civils et militaires évoluant dans divers domaines socio-professionnels. Elle a pour objectif d’établir des relations amicales entre les anciens élèves du prytanée militaire du Mali.

Quant au prytanée militaire, cette école fut créée en 1923 sous l’appellation de l’école des enfants de troupe du Soudan français (actuel Mali) avant d’être dissoute en 1960. C’est ainsi qu’en 19881, l’école rouvrira ses portes à une première promotion de 30 jeunes qui sont les anciens.

Ousmane DIAKITE

Le Reporter du 23 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés