Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Reformes de la décentralisation : NDI outille les conseillers nationaux

Le National Democrartic Institute en collaboration avec le Haut Conseil des Collectivités (HCC) a organisé, du 1er au 2 juin 2018 au sein du HCC, une session de renforcement à l’intention des conseillers nationaux et conseillers techniques de l’institution sur l’accord pour la paix et la réconciliation, la loi de la libre administration et le code des collectivités territoriales.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le premier-vice-président du Haut Conseil des Collectivités, Azaz AG Loudag Dag, représentant le président de l’institution. Il était assisté par Dr Badie Hima, vice-président du NDI.

A travers ces deux jours de formation à l’intention des conseillers nationaux, le NDI a renforcé les capacités de l’ensemble des membres du Haut Conseil des Collectivités territoriales sur les réformes de la décentralisation.

La session a également permis de diagnostiquer la loi sur la libre administration, le code des collectivités territoriales et l’avant-projet de décret de transfert des services déconcentrés de l’Etat aux collectivités. Les participants ont aussi identifié les difficultés et les contraintes de mise en exécution de ces textes au niveau national avant de mettre l’accès sur les réformes relatives à l’éducation, la santé et l’assainissement touchant les collectivités territoriales.

Des communicateurs ont fait une analyse de l’accord sous l’angle du développement socio-économique et de la paix dans les communes de Sio, N’Tossoni et Konikary.
Pour le vice-président du NDI, le HCC, en tant que institution, est le dernier maillon de la chaine entre les collectivités territoriales et le Gouvernement : « A cet effet, elle est constitutionnellement pourvue de la prérogative de consultation, par le Gouvernement, de tout ce qui concerne le développement des dites collectivités. Cette disposition constitutionnelle donne ainsi au HCC une mission de veille sur le vie des collectivités territoriales ». Selon lui, les discussions qui émailleront la session, devront permettre aux deux partie de se projeter dans l’avenir par la formulation de recommandation de recommandations et d’observations pertinentes pour améliorer les dites textes.
Le représentant du président du HCC a laissé entendrez que le partenariat entre le NDI et le HCC pourrait mieux se comporter si les deux parties évaluent mieux les perspectives et les opportunités en la matière. Aux dires de Azaz AG Loudag Dag, la décentralisation est une option que le Mali a prise et elle est dans une phase irréversible : « C’est pourquoi, mes services ont proposé des thématiques cadrant parfaitement avec nos missions et notre mandat. Il s’agit là de la loi sur la libre administration des collectivités territoriales, le code des collectivités territoriales et le projet de décret sur le transfert des services aux collectivités territoriales… »

Mariatou Coulibaly, Stagiaire

Du 04 Juin 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés