Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Gestion de l’eau : Le Seuil de Kourouba un atout

La Commission nationale de l’eau (CNE) a effectué une visite de terrain sur les chantiers du seuil de Kourouba, le mardi 5 juin 2018. C’était en marge de l’atelier d’information et de sensibilisation des acteurs et usagers bénéficiant des eaux de la retenue d’eau de Sélingué et du barrage de Markala sur l’importance de la meilleure gestion des ressources en eau les 5 et 6 mai derniers à l’Hôtel Club de Sélingué. Avec un taux d’exécution de 90 %, pour un délai consommé de 95 %, le Seuil de Kourouba sera remis en novembre, fin du délai d’exécution.
 
L’information a été donnée par Rasolofonirina Johanesa, maître d’œuvre, chef de chantier du Seuil de Kourouba, au cours de la visite effectuée par la Commission nationale de l’eau (CNE) sur les chantiers du Seuil de Kourouba, le mardi 5 juin 2018. La délégation était conduite par le sous-préfet de la Commune rurale de Kangaré, Mohamed Touré.

Le Seuil est situé sur la rivière Sankarani à l’entrée du village de Kourouba, à environ 50 km en aval du barrage de Sélingué et à 1 km en amont de la confluence avec le fleuve Niger. Il est équipé d’une passe à poisson conçue spécialement pour le déplacement des variétés de poissons de la zone. L’ouvrage est équipé de quatre clapets mobiles de type ventre à poisson.

Par sa conception, ce type de clapet possède une tendance naturelle à l’ouverture sous l’action de la poussée de l’eau. Les organes hydromécaniques sont beaucoup plus légers, plus maniables et rapides avec possibilité de manœuvre et manipulation automatique. Une fois les travaux terminés, le Seuil permettra de sécuriser l’approvisionnement du périmètre existant de Maninkoura pour la culture de contre saison et favorisera l’aménagement d’un potentiel irrigable en maîtrise total de 5000 ha de plaines situées sur le long de la rivière Sankarani en aval du barrage de Sélingué et en amont de la confluence avec le Niger.

Il permettra aussi le désenclavement, notamment de la RN7 à Kourouba jusqu’à Sélingué en passant par Maninkoura, ainsi que la production d’électricité. Pour la production d’électricité, il sera installé 12 turbines pour une production hydroélectrique de 3480 kilowatts. Les activités d’élevage et de pêche seront également renforcées dans la zone, ont assuré les responsables du PDI-BS

Rasolofonirina Johanesa s’est dit confiant quant à la possibilité de remettre aux autorités maliennes le Seuil avant la fin du délai d’exécution. "Aujourd’hui nous sommes à un taux d’exécution de 90 %, pour un délai contractuel consommé de 95 %, si tout se passe comme prévu, le Seuil sera remis en novembre 2018".
Mohamed Touré, sous-préfet de Kangaré, s’est félicité de l’état d’avancement des travaux du Seuil qui, selon lui, contribuera au développement économique de la zone en particulier et du Mali en général.

Ousmane Daou

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés