Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Burkina Faso : 17 premières dames d’ Afrique se mobilisent contre le cancer

Sous le haut patronage de la première dame du Burkina Faso s’ouvre aujourd’hui 1er août 2018 un séminaire de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation du cancer et des programmes de plaidoyer dans les Etats membres du groupe Afrique de l’organisation de la coopération islamique (OCI).

Ouagadougou accueille du 1er au 2 août le séminaire de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation du cancer et des programmes de plaidoyers dans les Etats membres du groupe Afrique de l’organisation de la coopération islamique (OCI) sous le patronage de la première dame du Faso, Mme Sika Kaboré.

Une rencontre de haute gamme qui vise à renforcer le leadership des first ladies en matière de lutte contre le cancer et à la promotion de la sensibilisation et le plaidoyer dans la lutte contre ladite maladie en plus des programmes de plaidoyers dans les pays membres du groupe Afrique de l’OCI.

Co-organisée par l’OCI et la Banque islamique de Développement (BID), le séminaire regroupe les représentants de 17 pays membres du groupe Afrique à savoir : Bénin, Burkina Faso, Gabon, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Cameroun, Côte d’ivoire, Mozambique, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo , Ouganda et le Soudan qui est l’invité spécial du pays hôte.

En plus de la participation d’une dizaine de premières dames, on note également la présence des experts de l’ Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA), de l’OMS, de l’ Arabie Saoudite et de la Turquie.

Durant ces deux jours, ils vont échanger sur la maladie du cancer qui constitue un problème de santé publique dans le monde entier. En effet selon l’OMS, le cancer est classé comme la deuxième cause de décès dans le monde avec 8,8millions de morts en 2015.

Et 70% des décès par cancer surviennent dans les pays à faible revenu ou intermédiaire, une situation qualifiée de critique en Afrique où 80% de ses 1, 2milliard de personnes n’ont aucun accès à la radiothérapie ni aux services cancérologiques.

D’où la pertinence de cette réunion qui met en avant le leadership des premières dames dans le domaine du contrôle de ladite maladie dans les Etats de l’OCI. Une session qui fait suite à d’autres rencontres notamment celle tenue le 14 avril 2016 à Istanbul où elles s’étaient réunies en marge du 13ème Sommet de l’OCI sous le patronage de la première dame de Turquie en présence de 15 premières dames des Etats membres et des observateurs de l’OCI.

Contribution de Khadydiatou SANOGO (envoyée à Ouagadougou par l’UNFPA-Mali)
01 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés