Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Hypothèque sur le 2e tour

Comme annoncé le weekend dernier, la Cour constitutionnelle déclarera demain mercredi 8 août les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle malienne dont le second tour devrait opposer dimanche 12 août le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta au chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé. Mais, les choses risquent de ne pas se passer comme prévu.

En effet, après avoir déposé des dizaines de recours auprès de la Cour constitutionnelle dont 6 membres sont accusés de partialité, 18 candidats de l’opposition dénoncent un « coup d’Etat électoral », réclament la démission du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf et exigent un recomptage des voix et la publication des résultats, bureau de vote par bureau de vote comme ont réclamé avant le vote du 29 juillet dernier les observateurs de l’Union européenne.

Sans la satisfaction de ces requêtes, un boycott est envisagé par nombre d’entre les 23 challengers d’IBK qui risquent d’aller au second tour avec un second couteau. La crise politique est déjà là et notre pays, déjà meurtri par 6 longues années de crise sécuritaire, n’en a pas besoin.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 07 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés