Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Dr Choguel Kokala Maiga : « On a créé la misère pour venir acheter les Maliens, on ne va pas accepter cela »

Le président du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), Dr Choguel Kokalla Maïga, membre du collectif des candidats à l’élection présidentielle, ne mâche pas ses mots. « On a créé la misère pour venir acheter les Maliens, on ne va pas accepter cela », martèle-t-il.

Le collectif de 18 candidats à la présidentielle de 2018 a tenu mardi un grand meeting au Palais de la culture de Bamako pour dénoncer la fraude électorale.

Les militants et les sympathisants du collectif des candidats à la présidentielle de 2018 étaient venus en nombre suivre le meeting pour la transparence électorale et pour la démocratie au Mali.

Face aux militants, les candidats Soumaïla Cissé, Aliou Diallo, Oumar Mariko, Mohamed Ali Bathily, Mountaga Tall, Choguel Kokalla Maïga, Moussa Sinko Coulibaly, Dramane Dembélé et autres, ont livré leur analyse sur le scrutin.

Pour Soumaïla Cissé, ces candidats se sont retrouvés pour le Mali. « Nous ne voulons pas que le pays soit dirigé par la corruption, par la gabegie, par l’insécurité, par le népotisme. Ce n’est pas le Mali qu’on a connu. Nous n’accepterons pas la dictature de fraude dans notre pays. Non à la dictature de la fraude. Un pays se construit par la tête, par l’intelligence », a souligné l’honorable Soumaïla Cissé.

Le candidat Aliou Diallo a pour sa part, rappelé qu’il a introduit des recours à la Cour Constitutionnelle contre la fraude électorale. « Il faut que le bourrage d’urnes cesse. L’élection ne s’est pas bien passée », a-t-il dit.

Dr Choguel Kokalla Maïga, jette un doute sur le chiffre fourmis par le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. « Les résultats ne reflètent pas les réalités du pays. Kayes est une région oubliée pendant 5 ans. Les cheminots sont sans salaire depuis 6 mois. On a tout fait pour les acheter le 29 juillet dernier. Pour nous, il n’y a pas eu de vote. On a insulté les Maliens », a-t-il martelé.

Pour le candidat du MPR, ‘’la campagne agricole de cette année est compromise, car, les engrais et les semences n’ont pas été donnés à temps aux paysans’’. « On crée la misère pour venir acheter les Maliens, on ne va pas accepter cela…Il ne peut pas y avoir 33 000 votants à Ménaka. Le conflit intercommunautaire au centre a été instrumentalisé. Personne n’a le droit d’utiliser la misère des Maliens. Si on laisse passer, il n’y aura plus d’élection au Mali. Il faut les résultats bureau de vote par bureau de vote. Nous menons un combat de principe. C’est la survie de notre pays. Nous ne serons pas d’accord avec ce résultat », a déclaré Choguel Kokalla Maïga.

Le candidat Dramane Dembélé a insisté sur la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote alors que Me Mohamed Ali Bathily a souhaité que les choses se fassent dans le cadre de la loi. « L’élection ne s’est pas bien passée. C’est la mauvaise distribution de la procuration qui a amené la fraude », a affirmé Me Bathily. Non sans mettre l’accent sur la récusation de la Cour Constitutionnelle. Selon lui, c’est grâce au mouvement démocratique que le président de la Cour Constitutionnelle, Manassa Danioko, est revenu à la magistrature. Enfin, il a déploré le coup d’Etat électoral par les gouvernants.

Bréhima Sogoba

L’Indicateur du Renouveau du 09 AOUT 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés