Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Mohamed ousmane ag mohamedoun : « Je défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection à Goundam »

Mohamed ousmane ag mohamedoun, vice-president de codem : « Je défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection à Goundam »

Malgré la confirmation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle, les adversaires du président sortant continuent à dénoncer une fraude massive lors du 1er tour de l’élection présidentielle le 29 Juillet dernier. Le vice-président du parti La Convergence pour le développement du Mali (Codem), dont le candidat à la présidentielle est arrivé 5e comme en 2013, « défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection, notamment à Goundam ».

La confirmation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle ne met pas fin aux accusations de fraude massive lors du 1er tour de l’élection présidentielle le 29 Juillet dernier. Le vice-président du parti La Convergence pour le développement du Mali (Codem), dont le candidat à la présidentielle est arrivé 5e comme en 2013, « défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection », notamment à Goundam.

En marge du meeting organisé mardi par 18 candidats, Originaire du nord du Mali, et par ailleurs président d’un groupe armée, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun a révélé ce qu’il considère comme un cas de fraude avérée dans une localité de la région de Tombouctou lors du scrutin du premier tour de la présidentielle. « Les urnes ont été bourrées à Goundam. Et je défis n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection », lance-t-il. Donc, la contestation continue.

Nabila

L’Indicateur du Renouveau du 09 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés